SUBSTRATS POUR LES ORCHIDÉES

substrat orchidée

Ce qu’il faut savoir avant tout

La plus grande erreur est de cultiver les orchidées avec de la terre. Les orchidées, in situ, sont des épiphytes, des terrestres ou encore des lithophytes. Dans les 3 cas, elles poussent sur des supports, sans terre. Cette particularité fait que les orchidées sont dotées de racines charnues qui jouent de grands rôles. Elles absorbent l’humidité de l’air, mais aussi l’eau de pluie riche en nutriments. En effet, en ruisselant, l’eau de pluie s’enrichit des déchets organiques sur son passage.

Il est alors important de reproduire ce type de support quand on cultive les orchidées chez soi.

substrat orchidée
A chaque type d’orchidées, le substrat adapté.

 

Substrat pour les orchidées épiphytes et lithophytes

Généralement pour les orchidées épiphytes et lithophytes, on utilise des écorces de pin et de la mousse. Ce substrat offre un bon drainage tout en aérant les racines et en retenant l’humidité. Ainsi, aucun risque de pourrissement des racines. En effet, il faut en effet noter qu’un substrat qui retient trop l’humidité entraîne forcément un pourrissement des racines et après le dépérissement de la plante.

 

orchidée montée sur plaque
Les orchidées montées sur plaque nécessitent beaucoup plus d’entretien.

 

Il est aussi possible de monter les orchidées épiphytes sur des plaques. Il n’y a pas mieux pour « imiter » leur environnement naturel. Pour cela, plus besoin d’écorces de pin. Il suffit d’attacher les orchidées avec de la mousse. La seule contrainte pour cultiver les orchidées montées est la fréquence d’arrosages. Elles nécessitent en effet beaucoup plus d’humidité par rapport à celles cultivées en pot.

Substrat pour les orchidées terrestres

Les orchidées terrestres poussent généralement aux pieds des arbres. Elles ont ainsi besoin d’un substrat spécial composé d’écorces de pin de calibre moyen, de sphaignes et de la tourbe. Les orchidées terrestres apprécient plus les environnements humides et c’est pour cela que leur substrat est un peu différent par rapport à celui des épiphytes.

 

écorce de pin orchidée
Les écorces de pin sont une des composantes principales des substrats pour orchidées.

Taille des écorces de pin

Sur le marché, il existe différents calibres d’écorces de pin. La règle principale à suivre est d’adapter la taille (ou granulométrie) des écorces en fonction de la taille des racines de l’orchidée. Pour les orchidées à racines fines, il faut choisir des écorces de petits calibres. Dans le cas contraire, les écorces à plus grand calibre sont plus adaptées.

 

Quels pots choisir pour les orchidées ?

En matière de pot, il n’y a pas de règles absolues. Il existe plusieurs types de pots que vous pouvez choisir :

 

pot plastique transparent orchidée
Les pots en plastiques transparent permettent de voir l’état des racines.

 

Les pots en plastique

La plupart des orchidées industrielles se trouvent dans les pots en plastique. Ils ont l’avantage d’être moins chers et légers. Sur le marché, nous avons 2 types de pots : opaques et transparents.

Les pots transparents ont l’avantage de laisser entrevoir les racines. De plus, comme la photosynthèse se réalise au niveau des racines des orchidées, les pots en plastique transparent semblent être idéals pour ces plantes. Ils laissent pénétrer la lumière, et ainsi la chaleur. Le substrat se sèche ainsi plus rapidement, ce qui demande une augmentation de la fréquence d’arrosages. On peut aussi connaître quand il faut arroser avec les pots transparents, selon l’état des racines. Quand les racines sont vertes, nul besoin d’arroser. Quand elles sont blanches, c’est le contraire.

Quant aux pots opaques, ils retiennent plus l’humidité, ce qui peut être favorable pour certaines orchidées. Il faut toutefois faire attention aux trous de drainage, car il ne faut jamais oublier que trop d’humidité est néfaste pour les orchidées.

pot terre cuite orchidée
Il est toujours préférable de cultiver les orchidées dans des pots en terre cuite.

 

Les pots en argile ou en terre cuite

Les pots en argile ou en terre cuite offrent également plusieurs avantages. Ils sont très respirants et donc ne gardent pas l’humidité. Certains genres d’orchidées apprécient très particulièrement les pots en terre cuite. On peut citer entre autres les cattleyas ou les cymbidiums ou encore les Masdevallia. Après l’arrosage, les pots en terre cuite sont gorgés d’eau pendant un certain temps, ce qui augmente l’hygrométrie autour des racines.

Par contre, avec les pots en terre cuite, le rempotage peut être problématique. Les racines se collent en effet sur les pots qu’il est difficile de les décrocher durant le rempotage. Il est parfois obligatoire de casser les pots.

Quoi qu’il en soit, il est toujours préférable de cultiver les orchidées dans des pots en terre cuite que dans des pots en plastique.