MALADIES ET PARASITES

erwinia orchidée

Les orchidées ne sont pas à l’abri des maladies et autres attaques d’insectes ou de champignon. D’habitude, la prolifération des nuisibles résulte d’erreurs ou de mauvaise condition de culture. Une orchidée forte peut en effet résister sans problème aux maladies et aux développements des nuisibles. Il est alors primordial de prévenir et cultivant les plantes aux mieux en respectant leurs besoins naturels : bonne luminosité, une température adéquate, un arrosage bien pensé et une fertilisation douce et continue.

Sur cette page, vous allez trouver un inventaire des ennemis des orchidées et les solutions pour en venir à bout. Toutefois, n’oubliez pas que :

  • Les traitements ne doivent jamais être procédés en plein soleil.
  • Le substrat doit être toujours humide.
  • Après le traitement d’une plante, il faut se nettoyer les mains.
  • Les plantes à détruire sont à bruler ou à jeter à la poubelle.
  • Les outils utilisés doivent être stérilisés, avec de l’eau ajoutée de javel à 20% et de quelques gouttes de liquide vaisselle, entre l’intervention sur une plante vers une autre.
  • Les supports de culture doivent aussi être nettoyés régulièrement.

Les cochenilles

cochenille farineuse orchidée
Une cochenille farineuse

 

Cochenilles farineuses

Les orchidées peuvent être attaquées par les cochenilles farineuses et les caparaçonnées. Pour les reconnaître, elles mesurent entre 1 et 2 mm de long et elles sont couvertes soit d’une laine blanche, soit d’un bouclier brun. Les cochenilles apprécient particulièrement sous les feuilles ou à leur aisselle.

Pour les traiter, vous pouvez retirer les petites bêtes avec un coton-tige imbibé d’alcool à bruler et d’eau. Vous pouvez aussi vaporiser les feuilles avec une décoction de cannelle. Cette opération est à renouveler tous les 3 jours jusqu’à élimination de tous les intrus. Dans le cas des cochenilles à carapaces, pensez à décrocher les carapaces après le traitement, car même si les bêtes sont tuées, leur carapace s’accroche toujours à la feuille.

cochenille à carapace
Une cochenille à carapace

 

Cochenille à carapace

Si l’invasion est importante, utilisez directement un insecticide systémique en ajoutant à l’eau d’arrosage la moitié de la dose prescrite sur l’emballage du produit. Le produit va se diffuser ainsi par la sève de l’orchidée. En plus de cela, pulvériser totalement la plante est aussi nécessaire.

 

araignée rouge orchidée
Une araignée rouge.

Les araignées rouges

Elles se développent surtout quand l’hygrométrie est insuffisante (moins de 50%). Leur présence est facilement repérable avec les fines toiles argentées qu’elles tissent sur le feuillage des orchidées.

Les araignées rouges peuvent être éradiquées par une augmentation de l’hygrométrie dans le milieu de culture. Une vaporisation sur l’envers des feuilles est entre autres conseillée. Pulvérisez aussi de la décoction de cannelle tous les 3 jours jusqu’à disparition des araignées rouges. Si le problème persiste, utilisez en pulvérisation un acaricide à base de dicofol. Il est à noter en effet que les araignées rouges ne sont pas insectes, mais des acariens. D’ailleurs, les insecticides sont très déconseillés pour en venir à bout des araignées rouges.

thrips orchidée
Les thrips sont des insectes très ravageurs qu’il faut éliminer de nos orchidées.

Les thrips

Cet insecte brun, de 1 à 3 mm de hauteur, étroit et allongé peut être le responsable de la chute des boutons et de la déformation des fleurs des orchidées. Leur présence se manifeste par une formation de plaques beiges desséchées sur la face inférieure des feuilles et des fleurs.

La vaporisation de la plante avec une décoction de cannelle est encore la solution pour se débarrasser des thrips. Il faut par contre procéder la nuit tombée, car ces insectes ne sortent que la nuit. Si l’invasion est importante, utilisez un insecticide systémique contenant de l’Imidaclopride. Outre la pulvérisation tous les 3 jours, l’arrosage avec de l’eau mélangée avec le même insecticide est obligatoire.

chenille orchidée
Il faut aussi protéger nos orchidées des chenilles.

 

Les mollusques et les chenilles

Elles prolifèrent surtout en été, pendant la saison des pluies. Les mollusques apprécient l’humidité des substrats tandis que les chenilles envahissent les feuilles et les racines.

Pour éradiquer les mollusques, après l’arrosage, placez des rondelles de carottes à la nuit tombée au pied des plantes.  Les escargots se retrouveront sous les rondelles et il suffit de les enlever au petit matin. Cette technique n’est pas toutefois efficace que si elle est répétée jusqu’à ce que tous les intrus soient capturés.

Quant aux chenilles, il faut chercher manuellement la nuit. Alors, à vos lampes de poche !

botrytis orchidée
Des fleurs d’orchidées attaquées par des botrytis.

Le botrytis ou pourriture grise

Le botrytis est un champignon qui s’attaque aux fleurs. Après avoir infecté les racines, le botrytis remonte jusqu’aux fleurs et y fait apparaître des petits points gris. Ce champignon se développe avec l’accumulation d’eau sur les fleurs.

Pour en venir à bout, pensez tout d’abord à ventiler le milieu de culture. Ensuite, coupez les fleurs atteintes et mettez en quarantaines les plantes atteintes. En arrosant, évitez surtout de mouiller les fleurs.

phytophtora ou pourriture noire
La pourriture noire ou phytophtora peut faire mourir une orchidée en très peu de temps.

 

Le phytophtora ou pourriture noire

Quand une orchidée est attaquée par la pourriture noire, des taches apparaissent sur les feuilles ou les pseudobulbes. Les cattleyas sont les plus vulnérables par rapport à ce champignon. Comme tous les champignons, la pourriture noire se développe quand les plantes sont restées trop longtemps humides et au frais à cause d’arrosages trop fréquents et mal gérés ou de substrat trop âgé.

Pour le traiter, coupez immédiatement les parties atteintes. Après l’opération, il faut systématiquement panser les plaies de coupe avec de la cannelle. Pour les cas plus graves, n’hésitez pas à recourir à un antifongique.

Les plantes atteintes doivent être isolées. Pour éviter les attaques de phytophtora, privilégiez un milieu de culture aéré, modérez les arrosages. N’arrosez de nouveau que quand tout le substrat est sec.

erwinia orchidée
L’erwinia est l’une des maladies les plus redoutables chez les orchidées.

L’erwinia

S’étendant très rapidement, c’est l’une des maladies les plus redoutables chez les orchidées. Elle se manifeste par des taches brunes à l’aspect humide sur les feuilles ou les pseudobulbes. L’infection peut tuer une plante en quelques jours seulement par liquéfaction. Dès que les symptômes apparaissent, agissez immédiatement.

Les plantes très infectées sont à détruire. Si l’état est moins avancé, coupez largement les parties malades en laissant les tissus sains. Les coupes doivent être désinfectées avec de la cannelle.